Sélectionner une page

Plus de 60 % des salariés ont déjà changé de métier au cours de leur carrière selon l’Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes). Actuellement, la reconversion professionnelle est considérée comme une phase naturelle dans une carrière.

Toutefois, elle prend du temps, c’est-à-dire entre 6 à 36 mois. De plus, elle a un coût. Avant d’envisager un changement de voie professionnelle, voici ceux à quoi vous devez vous attendre.

Le changement d’environnement et la recherche de travail

Le changement de voie professionnelle implique un changement d’environnement de travail, notamment s’il consiste à créer votre propre entreprise. Ce changement est encore plus brutal dans certains cas.

À titre d’exemple, si vous passez d’un poste de cadre supérieur à un statut d’auto entrepreneur, le changement est notable. Vous êtes amené à travailler seul et non plus en équipe.

Lorsque vous êtes habitué à un environnement de travail depuis de longues années, la reconversion professionnelle implique également le changement de votre réseau de travail. À cet effet, il est nécessaire de créer un nouveau réseau dans votre secteur d’activité.

Si la reconversion professionnelle implique un simple changement de secteur d’activité, il faut effectuer une recherche d’emploi. Cette phase n’est pas une période facile.

Il faut à nouveau passer par un entretien d’embauche. Lors de l’entretien, vous devez justifier auprès de l’employeur les motivations de votre reconversion professionnelle.

La nécessité d’un accompagnement pour réussir votre projet

Avoir une idée de projet ne suffit pas pour effectuer une reconversion professionnelle. En effet, vous devez aussi analyser le marché de l’emploi. Vous serez sûrement face à des obstacles au cours de votre reconversion.

Dans ce contexte, l’inquiétude est un sentiment récurrent. De plus, vous craindrez souvent que votre projet n’aboutisse pas et que ce soit un échec. À cet effet, cette reconversion engage plus de responsabilités.

Dans ce cas, l’accompagnement est nécessaire pour pérenniser votre reconversion professionnelle. La première action à effectuer est de réaliser un bilan de compétences. Cela permet d’avoir une vision plus claire de vos compétences et de vos capacités.

Dans cette optique, l’accompagnement par un spécialiste est nécessaire. En effet, son expertise permet de pénétrer plus facilement le marché de travail. Les conseils avisés de ce professionnel permettent d’avoir un regard nouveau sur votre situation et de pouvoir faire les meilleurs choix.

La formation pour réussir sa reconversion professionnelle

Au même titre que le bilan de compétences, la formation n’est pas une étape obligatoire. En effet, si vous êtes déjà dans le domaine commercial, il sera plus facile de travailler dans le management.

De même, la formation n’est pas nécessaire pour un développeur informatique qui souhaite devenir chef de projet sur une plateforme cliente. Pour faire valoir vos compétences, il est possible de le faire à travers une validation des acquis de l’expérience (VAE).

Par ailleurs, si la reconversion professionnelle est radicale, la formation est obligatoire. Par exemple, si vous passez d’un poste de comptable à celui de masseur, il faut passer par une formation certifiée qui est déjà reconnue sur le marché de l’emploi.

Le livret VAE

Cependant, la formation n’est pas le seul moyen pour réaliser une reconversion professionnelle. En effet, il est possible de décrocher un diplôme grâce au livret VAE.

Le principe de la VAE est de faire valoir les compétences acquises au cours de votre carrière professionnelle afin d’obtenir un diplôme. Cela veut dire que votre expérience dans un domaine précis peut être transformée en diplôme.

À titre d’exemple, vous avez travaillé dans le domaine commercial pendant plus de cinq ans après le baccalauréat. Ainsi, vous pouvez demander une licence professionnelle en vous appuyant sur la VAE.

Le coût d’un changement de voie professionnelle

Une reconversion professionnelle implique un investissement financier, surtout si la formation est nécessaire. Pour cela, vous pouvez financer la formation à travers la CPF (compte personnel de formation) ou le CIF (congé individuel de formation).

Par ailleurs, Pôle Emploi peut également financer la formation dans le cadre d’un changement de voie professionnelle. Le financement dépend du coût de la formation et des débouchés du futur travail.

De plus, l’accompagnement par un coach professionnel implique aussi un coût. La prestation d’un coach en accompagnement se trouve entre 90 et 200 euros par séance. Vous aurez besoin d’au moins 8 séances d’accompagnement pour votre reconversion.